Navigation – Plan du site
Des réseaux urbains à la dynamique de l'espace français

Dynamique de l’espace français et aménagement du territoire

Yves Guermond

Texte intégral

1Pour des générations d’étudiants, la réflexion sur l’aménagement du territoire français a été alimentée par l’arlésienne de la littérature géographique, cette carte fameuse de Hautreux et Rochefort sur le réseau urbain français, si souvent reprise dans des manuels, mais dont l’ouvrage originel n’existe pas puisqu’il n’a malheureusement jamais été publié…

2En 1995, Michel Rochefort livre ses réflexions sur la « dynamique de l’espace français et l’aménagement du territoire » dans un petit livre, d’une précision et d’une concision remarquables, paru à l’Harmattan, suite à sa présidence d’un groupe de synthèse du programme « Prospective et Territoires » de la Datar. C’est en 138 pages un résumé des mutations de la société européenne dans les années soixante-dix/quatre-vingt-dix.

3Que peut réellement « l’aménagement du territoire » devant des contraintes telles que l’inéluctable vieillissement de la population ? La société a connu bien d’autres malaises, réels ou ressentis : le désarroi des agriculteurs face à l’endettement et aux incertitudes sur l’évolution des prix, l’insécurité urbaine, la dégradation de l’environnement et cette évolution vers une société duale, dont les manifestations sont d’autant plus marquées que les exclus sont concentrés dans des espaces limités.

4L’objectif politique constant a été le rééquilibrage du territoire national, mais les choses ont bien changé depuis l’époque de Paris et du désert français : les pratiques des habitants des villes se sont rapprochées de celles des campagnes et les activités tertiaires se sont multipliées. Certes la permanence du poids de Paris dans les activités tertiaires demeure, mais après tout Paris n’est-il pas le meilleur atout de la France face à la concurrence des grandes métropoles européennes ?

5C’est la conception géographique de l’aménagement qui a manqué. Les différents ministères (agriculture, équipement, transports, éducation nationale) ont agi selon leurs propres schémas d’intervention, et non pas dans le cadre d’une politique intersectorielle cohérente. Les conceptions néo-libérales qui ont triomphé durant la décennie quatre-vingt ont même remis en question le principe d’un schéma global d’intervention. Le résultat risque d’être une dislocation du territoire français en ensembles régionaux de plus en plus dépendants de leurs puissants voisins, ou de plus en plus marginalisés par leur position excentrée vis-à-vis des principaux axes de développement européen.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Guermond, « Dynamique de l’espace français et aménagement du territoire », Strates [En ligne], Hors-série  | 2002, mis en ligne le 02 mai 2005, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://strates.revues.org/516

Haut de page

Auteur

Yves Guermond

Professeur de géographie à l’université de Rouen

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page