Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Un numéro par an, voici donc le STRATES de l'année 1989 qui sort sans révolution.

2Il y a pourtant eu du changement : la maquette, précisée par Michèle Petit, rend plus clairs, au dehors comme au dedans, les messages de la revue et son orientation : revue pour des chercheurs, matériaux pour la recherche en sciences sociales ; le Comité de Rédaction a fonctionné selon ses règles – deux lecteurs pour chaque produit comme auparavant – mais chaque fois un lecteur extérieur au laboratoire ; l'ouverture de la revue a été réussie, puisque plusieurs de ses rubriques ont été alimentées par des chercheurs « hors sein ».

3C'est une fois de plus dans la continuité, dans les strates de la recherche que l'on a puisé l'important, que l'on a trouvé le nouveau. Dans ce numéro, tout a son poids : « chronologie » dans un domaine peu exploré, l'environnement, « jalons » de recherches épistémologiques autour de la notion de métropole et des rapports villes-campagnes, « lectures » inaugurées cette année. Mais pour la première fois, on a fait ressortir deux rubriques. L'une, « Images réfléchies », met pleins feux sur le regard, parce que l'image, dans sa matérialité multiforme (photographies, publicités, graphismes...) est un outil et un objet scientifique qui mérite, dans nos disciplines, d'être pensé en tant que tel comme ré-flexion au sens propre. L'intérêt et la diversité des points de vue des auteurs de ce dossier montrent la richesse de cette veine qui reste encore largement à explorer. L'autre donne la parole à un paysan, ce qui est notre manière de rendre hommage à la Révolution française.

4Ainsi, STRATES s'achemine-t-il vers des numéros en partie thématiques. Rappelons à tous ceux qui partagent les objectifs de la revue que leurs contributions sont attendues.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicole Mathieu, « Editorial », Strates [En ligne], 4 | 1989, mis en ligne le 16 mai 2008, consulté le 28 mars 2017. URL : http://strates.revues.org/4032

Haut de page

Auteur

Nicole Mathieu

Directrice du laboratoire STRATES, directeur de recherches au CNRS, responsable de l'axe « Evolution des exploitations agricoles dans leur environnement régional » dans le G.D.R. AGRAL, elle a connu l'amitié de Bernard Lambert et d'autres paysans révolutionnaires encore en vie.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page